WORK      ABOUT     ︎



MEMENTO MORI - Projet d’école - 2018 - Sicile

“Il y a un an et demi je rencontrais August et Antoine. Ces deux étudiants bouillonnants franchissent la porte de mon studio d’architecture dans le sud de la Sicile. Ils apportaient avec eux un site incroyable, une ruine de château perché sur un pic aride, perdu au milieu d’un horizon d’oliviers. Rien ne leur faisait peur. Efficaces, rapides, pertinents, chaque semaine ils déployaient de nouveaux éléments sous mes yeux gourmands. Avec mon complice du moment, Philippe Trétiack, nous leur avons proposé de s’emparer du triptyque qui fait la renommée de Palerme : le Triomphe de la Mort. Et de transformer la ruine en mausolée. Ils ont modelisé la colline, retourné chaque pierre, dessiné chaque lit de maçonnerie existant, vérifié les appuis, les températures saisonnières, emprunté chaque route dans un sens puis dans l’autre, testé chaque marche en prenant soin de ne pas froisser les herbes folles qui s’y étaient aventurées.

Ils ont dessiné un projet magnifique, une épure juste, d’une grande matérialité. Une pièce de bois qui m’a rappelé la dextérité des charpentiers japonais qui m’ont donné le goût de l’architecture. Quelques semaines avant la fin du studio, leur projet était bouclé. Ils hésitaient à nous dévoiler le résultat. Tout était prêt. Ils tournaient en rond. Le risque était de tomber dans un maniérisme de la dernière semaine. J’ai fait un pari que je ne regrette pas : je leur ai annoncé que le triptyque ne pouvait finalement pas rejoindre leur projet, et qu’il leur fallait se retourner. En trois semaines. Quel plaisir de les voir phosphorer à toute vitesse. Un bonheur semblable à écouter chanter le moteur d’une voiture de compétition. Ils ont inventé une nouvelle fiction dans laquelle leur projet, construit, devenait une ruine à réinvestir. La nouvelle strate dépassait de loin la première.”
   
Nicolas Gilsoul,
Paris le 24 juin 2020
préface complète à lire ici